Conception/design : Marie-Douce Castonguay

Fidji Abyssin 2019

L'abyssin

Les origines de l'abyssin

S’il est une race de chat dont l’origine est mystérieuse, c’est bien l’abyssin. Son nom exotique évoque l’Éthiopie, mais rien ne prouve qu’il en serait originaire, même si le capitaine Barrett-Lennard, propriétaire de Zula, premier abyssin connu, prétendait l’avoir ramené d’Addis-Abeba en Grande-Bretagne à la fin de la guerre de 1868. D’autres sources l’affirment natif d’Inde ou d’Asie du Sud-Est (Thaïlande). Mais rien n’est sûr, sinon que très tôt en Angleterre naissaient régulièrement des chatons « couleur abyssin » dans des portées de chatons purement anglais! Comme leur pelage ressemblait à celui du lièvre, on les appela d’abord « Bunny cats » avant que la vague orientaliste de l’époque ne les fasse nommer abyssins. La race fut reconnue en Grande-Bretagne en 1886 et le premier abyssin arriva en France en 1927.

Son caractère

L’abyssin est attaché à son maître, mais il ne se montre pas farouche envers les étrangers, qu'il accepte auprès de lui. C’est un chat intelligent, au caractère bien trempé, plein d’énergie et qui reste joueur même à l’âge adulte. Il a besoin d'exercice physique et adore particulièrement monter aux arbres.
Par ailleurs, la femelle et le mâle abyssins présentent un fort attachement l'un à l'autre; il peut être judicieux d'adopter un couple.

Caractéristiques physiques

L’abyssin est de taille moyenne avec un corps souple, musclé et de longues pattes fines.
Sa tête est triangulaire, et il se caractérise par de grandes oreilles arrondies dont l’extrémité comporte parfois une petite touffe de poils, comme celles que possèdent les lynx. Ses yeux sont de couleur ambre, verte ou jaune.


Sa robe composée de poils courts se caractérise par un « ticking », c'est-à-dire que chaque poil comporte une zone claire au niveau de la racine, et une zone plus foncée dans sa partie supérieure.

On ne distingue les parties claires et foncées de chaque poil qui constitue le ticking chez aucun autre chat domestique, mais on le retrouve chez certains félins sauvage comme le chat sauvage d'Afrique. Sa robe est traditionnellement rousse ou lièvre, mais elle peut prendre aussi des nuances, soit sorrel, bleu et faon.